Finances Suisse » Actualité, Bourse » La situation politique grecque influence les Bourses européennes

La situation politique grecque influence les Bourses européennes

 

Les Bourses européennes ont clôturé dans le rouge après la nouvelle que les chefs de cinq des sept partis en Grèce n’avaient pas réussi à former une coalition gouvernementale.  De nouvelles élections législatives sont prévues dans ce pays pour le 17 juin.

 

Le Bilan

Ainsi, la Bourse de Madrid affichait -1,33%, celle de Londres terminait en baisse à 0,60%, celle de Francfort à 0,26%, et celle de Milan à 0,21%. A New York, l’indice Dow Jones reculait, quant à lui, de 0,26%.

En milieu d’après-midi, les intervenants des places financières européennes s’étaient un peu réconfortés devant les chiffres plus optimistes que prévu sur le marché de l’immobilier américain, ainsi que par un rebond de la production industrielle dans ce pays, en avril.

Dans cette situation, la monnaie européenne tentait de remonter face au dollar. Cependant, affaibli par les problèmes politiques en Grèce et la crainte d’une contagion de la crise financière aux autres pays de la zone euro, l’euro après une baisse s’est stabilisé à 1,27 dollar.

En clôture, le rendement de l’obligation allemande (10 ans), la référence du marché, s’établissait à 1,453% contre 1,469% la veille. Rappelons qu’il était descendu au début de la matinée à son plus bas historique (1,434%).

Quant aux taux espagnols, ils ont reculé à 6,246% (contre 6,322% la veille) après avoir grimpé dans les premiers échanges.

En fin de matinée, un peu soulagé par le succès d’une adjudication française à moyen et à  long terme, qui s’est terminée par une baisse des taux et une forte demande, le marché européen a repris un peu de dynamisme.

 

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager